Tenir un journal de grossesse : pourquoi est-ce essentiel ? 

Attendre un bébé est une expérience particulière dans la vie d’une future maman. C’est le moins que l’on puisse dire ! En effet, ce voyage de 9 mois s’accompagne de moments très forts. Une intensité qui varie d’une femme à l’autre, car  chaque grossesse est unique. Vous vivez actuellement cette incroyable aventure ? Peut-être que de nouvelles sensations et pensées vous traversent déjà. Voici l’instant parfait pour écrire. Créer votre carnet de grossesse vous fera le plus grand bien. Vous hésitez encore à vous lancer dans la rédaction de ce récit si spécial ? Que vous soyez enceinte depuis quelques jours ou plusieurs mois, découvrez pourquoi il est si important de tenir un journal de grossesse

L’écriture comme préparation à la naissance

Peut-être avez-vous débuté vos rendez-vous de préparation à l’accouchement et à l’arrivée de bébé. Peut-être que la première séance arrive très bientôt ! Quoi qu’il en soit, tenir un carnet de grossesse est un excellent moyen de compléter cette préparation à la maternité. 

Rédiger permet d’intégrer petit à petit la grande nouvelle : vous portez la vie. Pas si simple pour le cerveau d’intégrer cette information si extraordinaire. Devenir parent demande un certain temps. 

Écrire pendant votre grossesse, c’est également prendre le temps de comprendre votre propre transformation physiologique. Aussi impressionnante soit-elle ! N’hésitez pas à consigner vos observations, vos doutes, vos questions et les réponses que vous recevrez. Tout cela à votre rythme. 

Enfin, si vous le souhaitez, profitez-en pour suivre le développement de votre bébé. Savez-vous à quel moment il ouvre les yeux dans votre ventre ou encore quand est-ce que ses petits poumons se forment ? Une application gratuite comme Grossesse + vous permet de voir au jour le jour son évolution. 

Vous l’aurez compris, raconter votre grossesse dans un journal vous aidera à intégrer le fait que oui, vous allez devenir maman ! Au fil des mois et du carnet qui se remplit, vous avancez vers votre future parentalité.

Ne pas oublier les sensations de la grossesse

Lors de l’échographie des 3 mois, il y a des chances pour que votre bébé gigote à l’écran. Pour autant, vous ne sentez peut-être pas encore ses galipettes dans votre ventre. Rassurez-vous, très vite, ses petits coups ne cesseront de vous surprendre !

Ces sensations intenses et incroyables ne resteront toutefois pas gravées dans votre mémoire à jamais. Bien sûr vous aurez des souvenirs. Mais la perception de la vie dans votre ventre va devenir de plus en plus floue et lointaine. Profitez de votre journal de grossesse pour exprimer vos sentiments, inscrire des anecdotes et décrire les contacts que vous établissez avec votre enfant :

  • la première écoute des battements de son cœur ;
  • votre première échographie ;
  • les premiers mouvements repérés ;
  • quand bébé répond à votre toucher ;
  • ou encore si vous sentez son hoquet.

Même si on pense que l’on se souviendra toute sa vie de ces sensations, notre cerveau fera nécessairement un tri et il serait dommage de ne pas avoir pris le temps de décrire ces moments avec vos mots. 

Tenir un journal de grossesse pour cultiver l’instant présent

Parfois, lorsqu’on est enceinte, on continue de courir à un rythme effréné du matin au soir.. Pourtant, ce moment où vous portez la vie reste bel et bien éphémère. Et il passera plus vite que vous ne l’imaginez.. 

L’écriture apparaît comme un puissant outil pour vous ancrer dans la réalité. Ne serait-ce que quelques minutes par jour. Se concentrer sur votre grossesse vous plonge dans l’instant présent et vous apporte de nombreux bénéfices :

  • réduction du stress ;
  • apaisement ;
  • clarification de l’esprit ;
  • meilleur contrôle des émotions ;
  • développement de la confiance. 

Non seulement la rédaction de votre carnet vous invite à vivre pleinement votre grossesse, mais vous pourriez aussi en retirer une profonde satisfaction ! L’écriture agit comme la méditation. Elle nous place dans un état de flow. Ce moment de concentration intense procure un véritable sentiment de bien-être et d’épanouissement.

Finalement, ce rendez-vous avec vous-même devient un pur instant de relaxation, de détente et de créativité. Faites-vous plaisir et n’hésitez pas à illustrer votre biographie de grossesse avec des photos.

Transmettre un cadeau unique et inestimable à son enfant

Vous aimeriez faire découvrir cette histoire à votre futur enfant ? Quand il sera en âge de comprendre ou plutôt à l’âge adulte, peu importe, si vous souhaitez transmettre ce récit, vous saurez identifier le bon moment pour le partager avec lui. 

Ce n’est pas seulement votre grossesse que vous racontez. Ce sont aussi les premiers instants de la vie de votre bébé. Son histoire. Ne serait-ce pas le plus bel ouvrage à transmettre à votre enfant ? 

Quoi qu’il en soit, rédiger vous laissera le choix : garder précieusement cette histoire dans votre jardin secret ou alors offrir un livre unique à votre enfant. Les chapitres les plus fantastiques qu’il pourrait lire ! 

La création de ce récit vous enthousiasme, mais vous ressentez le besoin d’être accompagnée ? Écrire votre grossesse avec une biographe peut vous aider à concrétiser ce beau projet. 

Évacuer les maux de la grossesse, de l’accouchement et du post-partum

Pour terminer, parlons aussi des vertus thérapeutiques de l’écriture. La grossesse est un réel bouleversement dans la vie d’une femme. Ce grand changement bouscule le corps, mais aussi l’esprit. Et qu’on se le dise, tout n’est pas toujours agréable. Nommer le positif comme le négatif se révèle libérateur. L’accouchement, comme les mois de grossesse, mérite un chapitre entier de votre récit de maternité. Je vous conseille d’écrire le récit de cette incroyable rencontre avec votre bébé quelques jours ou semaines après la naissance. Les mots seront encore emprunts de toute votre émotion.

Quant au fameux post-partum, il est souvent décrit comme le quatrième trimestre. Les professionnels de santé disent que le post-partum dure environ jusqu’aux trois ans de l’enfant. Cela peut paraître beaucoup mais c’est souvent le temps qu’il faut pour trouver un équilibre serein. La première année de votre enfant et de votre nouvelle vie de maman vous fera traverser de nombreux moments de joie, de fatigue aussi. Tout est légitime et mérite d’être écrit. Ne pas vous censurer vous aidera à passer les étapes plus facilement. Sans compter que vous aurez sans doute besoin d’une oreille attentive, la mienne, pour vous accompagner dans ce chemin. Poser des mots sur les jours et mois qui suivent votre accouchement est essentiel. Pour extérioriser vos émotions et soulager votre esprit. Ainsi, vous avancez de manière plus confiante vers votre nouvelle vie de maman. Et je serais ravie de vous aider à mettre en mots votre expérience unique.

Tiens, tiens, bébé est réveillé ? Et si vous fermiez les yeux pour percevoir ses mouvements ? Une fois prête, osez sortir la plume. Imaginez le plaisir de redécouvrir ces lignes dans quelques années ou plusieurs décennies ! 

À lire aussi sur le blog :

Pourquoi l’écriture de soi nous fait-elle du bien ?

5 conseils pour trouver la motivation d’écrire

Merci à Chloé Justamon pour la rédaction de cet article 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :