Récits de vie : 5 autobiographies immanquables du XXe siècle

Le genre de l’écriture de soi vous interpelle ? Vous souhaitez (re)découvrir des récits de vie du XXe siècle ? Laissez-vous guider par cette liste, bien sûr non exhaustive, de cinq œuvres majeures. Autobiographie, journal intime, mémoires : autant de formes que d’auteurs qui ont su marquer leur temps et laisser dans le nôtre une trace indélébile. Voici donc de quoi initier votre (re)lecture et, pourquoi pas, vous donner l’envie de prendre la plume à votre tour.

Le Journal d’Anne Franck

Vous connaissez certainement le journal intime de cette jeune allemande réfugiée à Amsterdam. Mais savez-vous que le texte connaît plusieurs versions ? Anne a d’abord adressé ses confidences à son amie imaginaire, Kitty. Avant d’être obligée de se cacher dans « l’Annexe » avec sa famille et quatre amis, elle fait part de sa vie quotidienne d’écolière à Francfort. Rapidement, elle décrit, avec une grande maturité, la montée des restrictions qui accablent la population juive. Au printemps 1944, un message entendu à la radio de Londres l’interpelle : après la guerre, il sera question de rassembler et publier tous les écrits du peuple néerlandais concernant les atrocités vécues. La jeune fille, qui rêve de devenir journaliste et écrivain, entreprend alors d’apposer des notes et des compléments à son journal initial. Il est donc intéressant de lire Le Journal d’Anne Franck dans une édition présentant les différentes versions de son travail. Vous comprendrez alors en quoi le genre autobiographique est un constant travail de réécriture. Vous pouvez y être accompagné par L’écriture et la vie. Je saurai vous guider avec écoute et bienveillance dans votre projet, qu’il soit d’écriture, de relecture ou de correction.

Mémoires d’une jeune fille rangée, Simone de Beauvoir

Dans ce premier opus autobiographique, vous découvrirez une petite fille curieuse, d’une grande intelligence et déjà pleine de détermination. Élève du très réputé cours Désir, Simone s’y ennuie, mais c’est sans compter sur Zaza, qui devient sa meilleure amie. Au fil des lignes, ressentez toute l’émotion poignante qui étreint Simone au contact de Zaza. Cette amie, souvent exubérante, est une des figures essentielles de la construction de l’identité féminine de Simone. Elle sera complétée, plus tard, par la complicité avec le cousin Jacques qui l’initie à l’art et à une littérature qu’elle ne connaît pas. La nature pourrait également être considérée comme un personnage à part entière. Mérignac, le domaine de son grand-père, lui apporte des temps de méditation et de connexion intense avec la nature. Enfin, la rencontre avec Herbaut se veut déterminante. En la renommant « castor », il semble donner naissance à une nouvelle Simone. Elle ne craint plus de sortir de la voie tracée par sa famille et par la société. Ces mémoires vous proposent une vision de l’écriture de soi comme « un accès au cœur ».

Le Monde d’hier, mémoires d’un européen, Stephan Zweig

L’auteur autrichien préféré des Français vous livre un témoignage à la fois historique, politique et littéraire. Zweig décrit avec délectation ce « monde d’hier », celui de la société viennoise de son enfance et de son adolescence, puis celui d’une Europe traversée, fantasmée peut-être. Pour lui, cette époque est un « âge d’or ». Elle est rapidement ternie par le spectre des deux guerres mondiales. Il voit le premier conflit comme un débordement des instincts primaires de chacun. L’auteur prend conscience de la barbarie des hommes lors de la seconde guerre mondiale. Vous suivrez alors son parcours de réfugié à Bath, d’apatride au Brésil. Le sentiment profond de la solitude de l’exilé est transmis par une langue pleine de poésie. Zweig prouve également qu’il n’y a pas d’obligation à s’épancher pour écrire sur soi. Son regard lucide, acerbe, parfois accusateur, suffit à construire ses mémoires et à raviver les nôtres.

Le Temps retrouvé, Marcel Proust

Dernier opus de La Recherche du temps perdu, Le Temps retrouvé présente un aboutissement exceptionnel du processus d’écriture et de pensée de Marcel Proust. Au fil des pages, le narrateur-auteur se sent régulièrement en proie à un doute : est-il véritablement capable de devenir écrivain ? Il oscille entre espoir et incertitude. N’est-il pas rassurant, lorsque l’on souhaite écrire un récit de vie – peut-être comme vous ? – de savoir qu’un des plus grands auteurs français a connu les mêmes affres ? Ce sujet qui lui échappe depuis les premiers tomes s’impose à lui dans Le Temps retrouvé : il n’est autre que lui-même. L’auteur devient la matière organique et sensorielle de son livre.

Enfance, Nathalie Sarraute

L’autobiographie de Nathalie Sarraute prend la forme inédite d’un dialogue entre trois voix. La première correspond à celle de la narratrice à la recherche de ses souvenirs d’enfance. La seconde est une voix plus critique, interlocutrice de la première. Elle se montre parfois sarcastique, mais aide également à l’analyse des souvenirs et des sensations. Enfin, Natacha, la voix de l’enfant, observe le monde des adultes. Partagée entre la Russie, où vit sa mère, et Paris, où vit son père, la vie de la petite Nathalie semble étonnamment actuelle. Elle doit accepter tour à tour le manque d’intérêt de sa mère, l’humeur changeante de sa belle-mère, l’arrivée de sa demi-sœur Lili. Se tisse alors une relation particulièrement complice avec son père. Lors d’une rédaction, Natacha raconte son « premier chagrin ». Ce moment marque son entrée en écriture.

Ecriture autobiographique : bienfaits, accompagnement à l’écriture et coaching éditorial

Ces cinq textes vous permettent donc de saisir les enjeux et les bienfaits de l’écriture autobiographique :

  • En sélectionnant vos souvenirs, vous donnez forme et sens à votre vie.
  • C’est un hommage à ceux qui ont jalonné votre parcours de vie.
  • Vous créez une connivence avec vos lecteurs anonymes.
  • Votre témoignage prend un aspect historique : il sera l’image d’une actualité pour les lecteurs des décennies à venir.

Vous êtes conscients de ces bénéfices ? Vous ressentez malgré tout le besoin d’être accompagné dans votre projet ? N’hésitez pas à me contacter pour en discuter.

À lire aussi : 5 conseils pour trouver la motivation d’écrire

Merci à Lauriane Paslawski pour la rédaction de cet article

Un avis sur « Récits de vie : 5 autobiographies immanquables du XXe siècle »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :